Les solutions de financements sur l’achat d’un terrain

Les solutions de financements sur l'achat d'un terrain

Dans le cadre d’une acquisition immobilière, il est courant de recourir à un crédit. Acheter un terrain nu précède souvent un projet de bâtiment. L’acquéreur peut aussi décider de le revendre pour en tirer un bénéfice. Il faut savoir que la première étape de la construction d’une maison est l’achat d’une parcelle. Plusieurs solutions de financements sont proposées par les établissements de crédit pour pouvoir acheter un logement.

Financer l’achat d’un terrain avec un prêt immobilier

Il est tout à fait possible de subventionner l’achat d’un terrain avec un crédit immobilier qui est destiné à la construction d’une maison. Vous pouvez bien sûr conjuguer les deux projets et bénéficier d’un seul prêt. À noter que l’acquisition d'une parcelle constructible peut ne pas suffire à débloquer un crédit immobilier global. Dans le cas où vous prévoyez de reporter les travaux, les banques peuvent vous proposer de n’octroyer qu’une partie de l’argent. Elle servira seulement à financer l’acquisition de la parcelle. Si au contraire l'ouvrage vient directement après l’achat, vous pourrez profiter d’un taux intéressant. Afin de trouver l’offre qui s’adapte parfaitement à votre situation, une simulation de prêt immobilier et crédit foncier est conseillée. Elle vous permettra de bénéficier des meilleures conditions d'emprunt.

Un prêt à la consommation pour subventionner l’achat d’un terrain

Un crédit à la consommation est accordé par les établissements financiers pour financer tout type de projet. Son montant est compris entre 200 et 75 000 euros. La durée de remboursement minimum est de 3 mois. Vous pouvez bien sûr utiliser la somme qui vous a été allouée pour vous procurer un lopin de terre. De nombreux foyers font le choix d’acquérir une parcelle dans le cadre d’un projet de construction. Vous n’êtes pas obligé de procéder à sa réalisation de suite. À noter qu’il est aussi possible de faire l’acquisition d’un terrain nu tout simplement pour avoir une terre cultivable ou pour toute autre activité.

Le regroupement de crédit

Si vous avez plusieurs crédits en cours, mais que vous prévoyez d’acquérir une nouvelle parcelle, le rachat de crédit peut être la solution pour vous permettre de le financer. L’opération consiste à faire racheter tous vos prêts par une banque et d’ajouter le montant nécessaire à l’acquisition d’un terrain. S’il est accordé, vous n’aurez plus qu’une seule mensualité à rembourser par mois. Les modalités de paiement peuvent être réajustées. La durée pourra également être rééchelonnée pour profiter d’un taux fixe. Si l’emprunteur dispose en plus d’un bien immobilier, il peut servir comme garantie pour l’acquisition d’un terrain.

Les autres alternatives au financement d’un terrain

Selon le profil de l’emprunteur, des prêts aidés peuvent être proposés. Il en est ainsi notamment du prêt à taux zéro permettant de bénéficier d’un financement sans intérêt avec une partie de votre opération immobilière comme l’acquisition d’un terrain. Il requiert souvent un projet de bâtiment derrière.

Le prêt pour l’accession sociale (PAS) et le prêt conventionné (PC) : c’est une solution vous donnant la possibilité d’acheter une parcelle en métropole. Ils doivent être associés à un plan de construction. La durée de remboursement reste entre 5 à 25 ans.

Le crédit 1 % employeur : ici, vous profiterez d’un taux d’intérêt très faible. Il varie entre 0 et 1,5 %. Si votre acquisition concerne un terrain constructible, le financement peut être échelonné sur 4 ans. Il faut être employé dans une entreprise de plus de 10 personnes pour pouvoir prétendre à ce type de prêt.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager